Accueil > Accueil

Accueil

_______________________________________________________________________

Société d’expertise comptable et de commissariat aux comptes
 

LE METIER DE L’EXPERTISE COMPTABLE

L’expert comptable est le conseiller permanent du chef d’entreprise.
Il peut l’aider dans les domaines suivants :

    • Assistance comptable et suivi de gestion
    • Création – Développement – Transmission d’entreprises
    • Optimisation fiscale
    • Conseil en social
    • Conseil en stratégie et management
    • Associations, Comités d’Entreprise…
    • Prévention et difficultés des entreprises.

Dans l’exercice de sa profession, l’expert comptable  s’adresse aussi bien :

    • aux entreprises privées qu’aux entreprises publiques ou semi-publiques,              
    • aux artisans, commerçants, professionnels libéraux ou agriculteurs,
    • aux sociétés commerciales qu’aux associations, coopératives ou sociétés civiles.


Nul ne peut faire usage des titres, ni exercer la profession d’expert-comptable s’il n’est inscrit au tableau de l’Ordre et s’il n’a prêté serment d’exercer sa profession avec conscience et probité.

L’expert comptable est un professionnel libéral, conseiller naturel de l’entreprise, dont les missions sont définies contractuellement dans le respect d’une éthique professionnelle contrôlée par l’Ordre.        

Il est également astreint à ’obligation de formation continue et à un contrôle de qualité.

Enfin, il est tenu de souscrire une assurance pour garantir sa responsabilité professionnelle.


LE METIER DU COMMISSARIAT AUX COMPTES

Le commissaire aux comptes doit, dans l'exercice de sa profession, se conformer aux dispositions légales et réglementaires ainsi qu'aux règles professionnelles de la Compagnie nationale des commissaires aux comptes.         
       

Trois obligations majeures

Pour garantir que les normes de la profession sont appliquées et que les règles d'éthique et d'indépendance sont respectées, le commissaire aux comptes doit satisfaire certaines obligations, dont :

    • Le respect du code de déontologie
    • Le contrôle qualité de ses travaux
    • La formation continue obligatoire


Un professionnel indépendant et responsable

    • Il est essentiel qu'aux yeux de tous et plus spécialement aux yeux des parties prenantes des entités dont il certifie les comptes, le commissaire aux comptes soit indépendant et perçu comme tel. Dans cet esprit le législateur a prévu un certain nombre de règles visant à garantir cette indépendance, règles rassemblées dans le code de déontologie.
    • Pour s'assurer que les normes d'exercice professionnel sont appliquées mais aussi que les règles d'éthique et d'indépendance sont respectées, le commissaire aux comptes est soumis périodiquement à un contrôle qualité de ses travaux.
    • Enfin, pour maintenir tout au long de sa carrière le degré de compétence et de qualité élevé qu'exigent ses missions, le commissaire aux comptes est tenu de satisfaire aux obligations de formation continue. Un attrait pour lui et un bénéfice pour l'univers économique dans lequel il intervient. Rares sont les professions libérales qui investissent ainsi, pour créer une homogénéité du comportement des professionnels et pour élargir et adapter leur offre de services au marché.